Maison des Arts
11 rue de Bagneux
92320 Châtillon

Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h
Entrée libre

www.maisondesarts-chatillon.fr

Tél. : 01 40 84 97 11
Contact : maisondesarts@chatillon92.fr

Le confinement proclamé le 29 octobre 2020 a contraint la Maison des Arts de Châtillon à fermer ses portes au public bien que l’exposition y fût accrochée. 
La Maison des Arts de Châtillon et Agnès Pezeu préparent une visite virtuelle de cette exposition qui sera visible sur ce site.

Maison des Arts de Châtillon

Du 6 novembre au 12 décembre 2020

Chez Agnès Pezeu, la sculpture est apparue dans un second temps, après des années de peinture gestuelle. Depuis 2008 pourtant, cette pratique gagne du terrain et s’exprime de plus en plus librement.

Quelques constantes s’imposent d’un médium à l’autre : la présence du corps, humain et animal, et la trace. Utilisant son propre poing comme système de mesure, Agnès Pezeu réalise des pièces en terre évoquant des têtes hybrides. L’artiste y adjoint des matériaux divers tels que des morceaux de miroir, du bois ou du caoutchouc et peut les parer d’un traitement coloré sobre, évoquant parfois la chair. Il est intéressant d’analyser l’utilisation fréquente de la paraffine comme une volonté de recouvrir, de protéger ou peut-être de créer une peau à ses créatures.

Il est question du dedans, de l’organique et aussi du féminin, jamais joli, parfois menaçant. La dimension matricielle de la terre prend tout son sens dans ce travail qui n’exclut pas l’humour. Un chausson de boxe lacé d’un ruban de satin, une sculpture de langues parodiant ragots et persifflages, des fleurs carnivores composent également son répertoire d’histoires et de fantasmes.

Avec Exomaleutérus, Agnès Pezeu réunit l’animal, le féminin et le masculin. En nous montrant l’exosquelette d’un être imaginaire, elle en dévoile la colonne névralgique, tortueuse et fragile. Ses dessins réalisés sur papier semi transparent permettent également de superposer les représentations et de parler encore de la dualité des êtres.