JOURNAL D’UN CORPS FRANC

2012
Réalisation : Agnès Pezeu
Durée : 04:48

PERFORMANCE avec Christophe Legoff (danseur et chorégraphe)/
sur une diffusion sonore et lecture du journal /
réalisation d’un triptyque sur toile à beurre (3 fois 250×120 cm)  /
vidéo.


JOURNAL D’UN CORPS FRANC

Pour le festival du Printemps de Septembre en 2012, Agnès Pezeu retrouve le journal de son grand-père mort à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Au Centre d’Art du BBB, elle donne corps à cette aventure hors norme. Agnès Pezeu fait appel à un danseur dont les postures constituent la réponse corporelle au récit de l’histoire de son grand-père, sur un mode réactif. Curieux théâtre que celui-ci, où l’Histoire transite non pas sous la forme usuelle de sa restitution par le récit ou le témoignage mais par l’excitation corporelle… Jusqu’à l’arrêt des gestes (on le pressent…) que suggère froidement la mort du héros.

Printemps de Septembre
Toulouse
Samedi 29 septembre 2012

« Ton corps est mon partenaire ». Ainsi pourrait s’exprimer Agnès Pezeu. Il s’agit là, plus que de produire une image, de saisir une énergie – celle de la vie même, dont la peinture veut être la métaphore et la célébration.

C’est en 2007 qu’Agnès Pezeu expérimente pour la première fois, en présence de spectateurs, la méthode de représentation du corps humain qui va devenir sa signature. Au sol, l’artiste couche d’abord une toile couverte de peinture acrylique. Elle invite une personne du public ou un performeur, (ici en l’occurence Christophe Legoff, danseur et chorégraphe) à prendre une pose en s’allongeant sur la toile, tandis qu’elle conte une histoire. Agnès Pezeu trace alors le contour de la personne allongée. La toile obtenue est ensuite punaisée à la verticale sur une cimaise du lieu.

2018-04-13T19:09:44+00:00